HISTOIRE DU GRAND BI

 

 

Ce vélo car c'est bien un vélo, fait parti de l'imaginaire romantique du deux roues. Il fut mis au point par les anglais James Starley et Corley Turner en 1870.

 

L'idée est d'améliorer le vélocipède français en augmentant le diamètre de la roue avant et en fixant des manivelles avec pédales. Contrairement aux idées reçues selon lesquelles le Grand Bi n'eut pas de succès en raison de la position inconfortable du cycliste perché à plus d'un mètre au-dessus de la route ! le Grand Bi connut un immense succès non seulement auprès du public mais aussi des coureurs cyclistes jusqu'à la fin du XIXe siècle.

 

Les lithographies, les photographies de l'époque montre des utilisateurs anonymes utilisant le Grand Bi dans les rues des grandes capitales occidentales et même dans des villages.

 

Quand la bicyclette alors appelée "de sécurité" par opposition au Grand Bi fut mise au point, avec deux roues de même taille, une transmission, un pédalier et un pignon, ce fut la fin du Grand Bi qui était la source de fréquents accidents.

 

La taille courante de la roue avant était de 1,30 m les plus grand diamètres ne dépassèrent pas 1,50m ce qui est quand même considérable.

 

La vitesse maximum atteinte en Grand Bi lors de sprint semble avoir été de 30 km/k ce qui est une vitesse importante quand on voit la machine et lorsque l'on pense qu'il n'y avait pas de roue libre sur le Grand Bi ! Au départ les Grand Bi ne possédaient pas de frein, puis un frein sur la grande roue fut installée.

 

De nos jours certains constructeurs essaient de relancer le Grand Bi avec une roue avant plus petite... pour me prix d'un vélo d'entrée de gamme vous pouvez vous offrir un Grand Bi, mais attention aux chutes. Rouler avec un Grand Bi est une vraie technique comme le montre la vidéo ci-après.

 

 

 

 

Grand Bi actuel avec une roue avant d'un diamètre de 90 cm, c'est déjà plus facile à monter. Mais attention il faut être expérimenté pour le piloter sans danger de chutes. Le frein de type V-Breake est placé sur la roue arrière, c'est plus sûr comme moyen de freinage que sur la roue avant comme c'était le cas jadis.