PARCOURS ROUTE & CROSS COUNTRY



Nous étions 5 cyclos du GR. 3 au rendez-vous de 8 h. 00 des Bruyères, Serge, Gérard Moulin, le "Grand Michel", COCO, et moi-même. Mais avant nous, sur les coups de 7h00 étaient déjà partis les GR 1 et 2 pour participer  à la Randonnée Pierre Lina organisée par le Club Cyclotourisme de Marly-le-Roi. Randonnée qui proposait 3 parcours de 50, 70 et 90 km. 

Quant à nous les "têtes brûlées" du GR3 nous nous préparions à faire un 60 km, avec notre "pappy Boyington" à nous : notre Capitaine (de route) Serge ! 

 

Cela démarre fort pour notre petit GR3, d'emblée nous roulons à 25 km/h en atteignant le pont qui sépare Houilles de Sartrouville, visiblement toute l'équipe présente est en bonne forme, le Grand Michel est devant nous, ouvrant la voie avec son vélo de course aéro Kuota ! avec lequel il roule vraiment très vite. Mais l'équipe Trek formée par COCO et moi-même collons vite à ses roues, suivi par Serge et Gérard Moulin ! Tout le monde roule à bon train en plaine d'Achère, cela glisse tout seul. Les quelques nuages menaçants se dissipent pour laisser place au soleil et à une température des plus douces, au-dessus des normales saisonnières comme dit Mister Météo : 17° à 9h50 ! Qui dit mieux. C'est aussi doux qu'en plein été.

 

Nous déroulons ainsi des kilomètres et des kilomètres, en arrivant à Conflans-Sainte-Honorine, nous constatons qu'il n'y a plus de caravanes et les décombres ont été déblayés. C'est bon à savoir. Par contre les fermiers locaux ont laissés deux gros monticules de terre où  l'herbe folle à poussée, pour obstruer la route. Ils n'ont laissé qu'un passage très étroit pour les vélos de route, mais peu pratique. Donc il est quand même mieux de rouler sur la départementale que sur le chemin "vert", cela évite de casser son rythme en raison de ces obstructions sur la route. En VTT c'est par contre plus pratique pour le chemin "vert".

 

Ensuite nous partons pour notre route des étangs, le parcours "officiel" du GR3 en tout temps et toutes périodes ! Gérard Moulin nous laisse ici et retourne pour un parcours d'environ 30 km, ce qui est déjà beaucoup compte tenu de ces soucis de genou. On le remercie vivement et nous regrettons qu'ils ne puissent aller avec nous 4.

 

Le parcours est très aisé, pas de soucis particuliers pour personne, nous roulons vite et fort, un peu vite peut-être... à un moment Serge nous rappelle à l'ordre "oh les gars ! vous êtes au GR3 pas au GR2 ou au GR1,  du coup tout le monde ralenti... c'est vrai qu'à un moment nous roulions à 35 km/h ce qui est beaucoup pour nous... Si cela continue le GR3 ne sera plus le groupe "ballade" mais "sprint". Et le plus rapide d'entre nous demeure COCO qui franchement est étonnant, il envoie des Watt comme d'autres en voit de toutes les couleurs pour le suivre !!!!

 

Et que dire du "Grand Serge" qui est plus du GR1 que du nôtre, alors lui, c'est le coureur accompli... quand il veut, il décolle, il vole avec son vélo typé aéro de course.  Une fois de plus notre GR3 est une sorte de groupe hybride à l'intersection des autres groupes de notre section... On y trouve des niveaux étonnants, des puncheurs, des rouleurs, des grimpeurs et des descendeurs ! Un groupe complet sans l'être, qui officiellement est un groupe de ballade... mais la vérité est ailleurs... Et Serge à raison de nous rappeler notre vocation "ballade"... et que l'on est pas à l'UFOLEP ici. Rire... 

 

Puis Serge décide de nous emmener en forêt, sur une route tapissée de jaune par les feuilles tombées au sol, la forêt est superbe tout de roux vêtu, s'engageant au départ d'un sentier le voilà qu'il tombe... une belle chute sur le dos. A peine est-il au sol que nous nous précipitons, mais plus rapide que nous, des jeunes filles Scout viennent à son secours! et le voilà relevé par de charmantes Scouts quoi de mieux pour notre chef non pas scout mais de groupe. Nous on a plus rien à faire ! Et par bonheur, il n'a rien, même pas une égratignure. C'est qu'il sait tomber avec panache et classe Serge, cela rappelle les chutes de Lance Armstrong qui se relevait comme si de rien n'était. On a eu chaud pour lui. Mais rien de rien, franchement il a de la chance et chuter est tout un art pour un cycliste, savoir tomber peut s'avérer utile en cas d'urgence. La preuve.

 

Puis les jeunes filles Scout entament une ronde plus loin en chantant des hymnes à la gloire de la forêt, tenant pour deux d'entre elle, des sorte  d'enseigne avec à l'extrémité un cerf et un sanglier ! On se croirait presque dans un film.

 

Nous reprenons tous les 4 notre chemin forestier avec un Serge plus fort que jamais et on file droit par des chemins pas toujours au top, raccords mal faits du bitume, trous, feuilles pouvant masquer un obstacle ou pouvant être glissante. Dans cette portion du terrain j'apprécie mes roues larges qui me permettent d'avoir un équilibre pas trop mis à mal par la nature du terrain. Derrière COCO peste de ce chemin qu'il n'apprécie guère. Personnellement je le trouve sympa ce chemin, mais c'est vrai qu'il est plus adapté au VTT par endroit. Du coup on a goûté quelque part aux joies du Gravel sans pour autant avoir des vélos typés Gravel !

 

Et pas une seule crevaison pour personne ! de la chance ou de bons pneus? où les deux... Le Grand Michel et moi-même sommes équipés de pneus allemands "Continental" 4 saisons, des pneus "blindés" réputés indestructibles. C'est vrai que depuis 1 an et demi je n'ai plus crevé une seule fois avec. Crever? pourtant il y avait de quoi sur cette portion du parcours pour crever à un moment ou un autre. Nous croisons de nombreux VTTIstes quelques peu étonnés de voir des cyclos de route dans l'endroit. Mais nous saluons également des cyclos comme nous qui s'étaient aventurés dans l'un des axes de la forêt. 

 

Puis au retour nous roulons tous les 4 serrés, prenant le relais des uns des autres, pour s'abriter du vent qui souffle pas mal par endroit. Formation impeccable, pour une fois personne ne fait l'accordéon, comme dirait une féminine de nôtre Club que chacun reconnaitra : "le GR3 cela roule !".

 

Nous nous arrêtons au retour sur la petite place du côté de Sartrouville, pour rigoler un bon coup entre copains et puis nous reprenons le chemin de nos pénates, riche d'aventures de cyclistes en ce dimanche d'octobre. Et nous avons qu'une hâte rouler jeudi prochain de nouveau. 

 

Sportivement

 

Jonathan 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Gallerie de photos & données GPS