SOUS LE SOLEIL DES YVELINES

& bientôt de Sologne pour Christel



Bonjour Jonathan, j'espère que tu vas bien, j'ai su par Josette que vous sortiez hier soir...

De mon côté, le week end prochain je serai en Sologne et le suivant possible aussi en faisant le pont du 1er mai !!

Pour le groupe 3 on s'est retrouvé à 3 avec Josette et mon mari.

Je te fais un petit compte-rendu en deux mails, celui-ci avec 2 photos et deux mails séparés avec les vidéos de Daniel avec une nouvelle caméra au guidon.

 

"On prend les mêmes et on recommence... ! 10°C avec un beau ciel bleu au départ pour la vingtaine de coureurs présents en ce dimanche matin. Bon, il y a des absents de marque, puisque Serge P. et Jonathan étaient de sortie la veille au soir, donc non aptes le dimanche matin à 8 h !! Sorties festives et vélo incompatibles !! Il faut presque mener une vie de moine pour faire du vélo !! Trêve de plaisanterie, c'est surement plus sérieux et raisonnable de ne pas se lancer dans une sortie vélo si la fatigue se fait ressentir ! Mais que ça ne se reproduise plus, vous êtes des piliers du groupe 3, quoique Jonathan fait souvent des infidélités pour aller titiller le groupe 2... ça s'appelle "la progression" !

 

Aujourd'hui au programme, un parcours bien vallonné, si, si, la région parisienne est vallonnée quoiqu'en pensent les provinciaux ! 4 parcours différents : 40 km, 57 km, 85 km et 105 km ! Il y en a pour tous les niveaux... le groupe 3 se retrouve à 3, Josette, mon mari et moi-même. Josette, qui est aussi comme moi, dans une phase de reprise, nous propose un circuit de sa composition, en partant comme tout le monde, dans la même direction, mais en modifiant quelque peu par la suite le parcours pour ne pas avoir trop de côtes !!! Merci Josette, on est preneurs ! 

 

A 10 km du départ, on se fait rattraper par Eric, un retardataire qui a loupé l'heure du train du départ du club, parce que nous, nous ne sommes pas la SNCF, le train des coureurs part à l'heure et ne fait jamais grève !! Oups, je vais me faire des amis je pense... Pas de panique, les cheminots, je vous aime... d'autant plus que je ne prends pratiquement jamais les transports en commun !! Pour en revenir à Eric, raison invoquée : "crevaison en prenant le vélo", d'où la suggestion de Josette "Il faut vérifier le vélo la veille", et Eric de lui répondre "Ah non jamais !!". Mais c'est un "bon", il a surement dû rattraper les groupes qui étaient devant...

 

A 15 - 20 km, on croise Thierry, déjà sur le chemin du retour, pour cause de crevaison... Alors dans ma rétrospective 2017, j'avais qualifié Thierry comme celui qui avait vraiment la poisse avec les crevaisons. Autant dire que 2018 s'annonce pour lui du même acabit que 2017, malheureusement pour lui !

 

En ce qui nous concerne, le groupe 3, nous prenons les côtes les unes après les autres à notre rythme, parce que Josette nous avait vendu son circuit comme moins difficile que le parcours initial, il était quand même bien corsé... et quand je regarde mon compteur et que je vois "20 km", je suis un peu dégoûtée... Bah oui de monter les côtes à 8-9 km/h, ça ne fait pas défiler les kilomètres bien vite ! Et Josette de nous expliquer le parcours en disant "on va monter par là", "on va prendre la côte des Pompiers", "on va remonter par là", et quand, à un croisement, elle me dit "Tu veux peut-être monter sur..". je ne sais même plus la ville, Ma réponse fut sans équivoque "Non, je ne veux plus monter, je veux descendre !"

 

Arrivés au "sommet" de notre parcours, aux environs des 30 km, du brouillard nous accueille nécessitant d'allumer nos éclairages à l'arrière pour mieux être vus ! Mais cela n'a pas duré, lorsque nous avons entamé notre retour, nous avons eu la percée du soleil et une température bien agréable. 

 

Le retour va s'effectuer avec de longues lignes droites sur le grand plateau et une super descente sur Poissy... le pied, 55 km/h dans la descente.... Et là je me dis "ça valait le coup de monter !" même si dans les côtes, je me dis "qu'est-ce que je fous là", mais après je me dis aussi "bien contente de l'avoir fait". Jonathan, pour te guérir de ta peur en descente, fais celle-ci, tu vas t'éclater, euh je veux dire, dans le bon sens du terme, tu vas te faire plaisir !

 

Merci à Josette, notre coach du jour, qui m'a encouragée à rester sur le grand plateau jusqu'au retour et c'est vrai que la forêt de Maisons Laffite au retour est mieux passée que la semaine dernière sur le petit plateau... A tester davantage en fin de sortie !

 

A bientôt les amis cyclos ovillois !

 

Sportivement

 

Christel

 

 

 

 

Données GPS Christel pour Groupe 3

Et pendant ce temps Stéphane est sur les routes de Carcassonne. 

Avec 637 mètres de D+