SORTIE DE NOËL POUR LE SOH CYCLO-VTT

Nouveau-casque de Noël - type Lutin

Dimanche 24 décembre, à 9 h, un air de fête flottait au départ du garage où 14 cyclistes s'étaient donnés rendez-vous, et deux intrus s'étaient joints à nous... Serge B. faisant le tour  de ses troupes, très sympathique de passer voir les coéquipiers alors qu'il est en mode "empêché" pour l'instant, et Daniel, mon mari, venu m'accompagner jusqu'au départ ... mais pas plus ! chacun sa galère !!

 

Au départ, Serge P. nous fait cadeau de deux blagues... et oui, très en forme, il n'a même pas attendu notre pause habituelle des 30 km ! 

 

Il "remonte aussi les bretelles" à deux élèves indisciplinés, dont je fais partie ! Moi, concernant ma sortie de dimanche dernier, sur des routes glissantes, et Coco, pour être sortie jeudi dernier par temps de pluie... Très protecteur notre Serge Coach, mais la sécurité en vélo doit primer sur l'enthousiasme... Il faut parfois raison garder !

 

Le ridicule ne tuant plus depuis longtemps, je m'étais affublée d'un chapeau de Noël bien fixé sur mon casque avec l'aide de mon mari bricoleur, et qui a bien tenu tout le long du parcours... 

 

Note à moi-même :

Après la citrouille pour Halloween et le bonnet rouge pour Noël, pensez à fixer sur le casque une galette pour l'Epiphanie, une crêpe pour la Chandeleur, un oeuf pour Pâques !! cette liste étant non-exhaustive...

 

Nous avons toujours une pensée pour les absents du jour, Jonathan qui doit essayer un autre type de VTT pour glisser sur l'or blanc, et notre couple de randonneurs, déjà en fêtes à l'avance !

 

Deux groupes vont se former :

Groupe 1-2 avec 8 cyclistes : Gérard, Joachim, Jean-Pierre, Pierre, Christian, André, Daniel, Steve.

Groupe 3 avec 6 cyclistes : Josette, Daniel, Coco, Serge, moi-même et Jean-Pierre, qui nous a fait l'honneur de rester avec vous bien que roulant habituellement dans des groupes plus forts ! 

 

Bonne température au départ (8°C), Noël au balcon comme diraient les experts météo, routes moins humides que ces derniers jours, pas de vent significatif, bref, de bonnes conditions pour arpenter les routes campagnardes et le tout dans une bonne ambiance joviale ! 

 

Incident technique en chemin mais rien d'exceptionnel pour un cyclo... une crevaison ! et c'est Coco qui a tiré le gros lot aujourd'hui... mention spéciale aussi à Joachim, qui eut la même mésaventure, ce qui nous a permis, nous Groupe 3, de rattraper le Groupe 1-2....hihi ! On les aura un jour, on les aura !!

 

70,780 km au total, et le plaisir d'avoir roulé en groupe, et ce soir en dégustant la bûche, nous ne culpabiliserons pas ... ou moins !

 

Au retour à la maison, ce que remarque mon mari en premier c'est que le bonnet rouge de la Mère Noël a bien tenu... et ensuite comme d'habitude, il devine le kilométrage mais, joueuse comme je suis, j'ai oublié de lui signaler notre pause pour réparation ce qui modifiait quelque peu la donne !! 

 

Bonnes fêtes à tous, profitez des bons moments en famille et faites le plein de bonheur et d'amour !

 

A bientôt

 

Sportivement

 

 

Christel.


Avec les tenues de lumière de Noël : Christel et Serge P. A l'arrière plan de gauche à droite : Daniel L. ; Serge B. "en civil", Jean-Pierre D., Christian, Joachim et d'autres cyclos masqués par les précédents ! 


Quand à Jonathan perdu dans les neiges...

Arrivée d'une des pistes bleues de la station de ski de Morzine.

Pendant que mes camarades du SOH Cyclo roulaient sur nos routes d'île de France, je comptais sur ce 24 décembre pour m'initier de mon côté au "FAT BIKE" ce fameux VTT à grosses roues pour rouler dans la neige ! Mais j'apprends que sur toute la station de Morzine et alentours la pratique du VTT Fat ou pas Fat est interdite. Il semble qu'il y ait eu des soucis entre VTTistes et skieurs par le passé, donc décision recta : interdiction.  Pour faire du VTT en hiver il faut aller à Avoriaz, mais ce n'est pas prévu au séjour.

 

Donc me voilà obligé de me tourner vers le vélo de la salle de gymnastique du "chalet-hôtel". Une machine bien sympa malgré tout qui permets de garder les jambes sans pouvoir rouler réellement.

 

Une machine qui vous transforme en eau en moins d'une demi-heure avec ces programmes difficiles de montées montagnardes. Haute-Savoie oblige...


Du coup je peine à monter des bosses fictives du style de la gueule rouge, et je me surprend à réussir la "danseuse" sans soucis, alors que sur mon vélo je ne suis pas à l'aise pour cela. Je m'aperçois que l'on grimpe bien plus facilement ainsi, non. pas au 7e ciel, mais en haut de la bosse... 


Mais bon je suis un peu déçu de ne pouvoir faire du Fat Bike. Mais super compensation je m'initie au ski dès demain et j'ai fait mes premiers pas sans prendre une gamelle en patin à glace... C'est déjà pas mal, et croyez moi le patin à glace c'est super physique pour un débutant. Il faut de la force dans les jambes, du maintien aux pieds et un bon sens de l'équilibre sans lequel vous vous retrouvez à glisser comme un vulgaire morceau de glaçon sur le lac artificiel gelé... J'en suis sorti épuisé, fatigué, pire que lorsque l'on monte la gueule rouge pour de vrai...

 

En tout cas je remplace les roues et le guidon par les skis et les bâtons ! J'espère de ne pas me prendre un arbre dans ma première descente débutant... Moi qui ne suis pas à l'aise comme l'amie Christel dans les descentes à vélo, me voilà prêt à descendre une piste débutant, oups... J'espère revenir entier. Mais qu'est-ce qui m'a pris d'aller aux sports d'hiver moi qui n'avais jamais mis les pieds à la montagne j'en découvre les joies sportives.

 

A bientôt les amis cyclos, je sens que je mettrais des skis sur mon vélo à mon retour...

 

JOYEUX NOËL A TOUTES ET TOUS.

 

 

 

Album de vacances d'hiver