Une virée sous le soleil de Septembre

De 7h30 à 11h50

Récit par Jonathan, si quelqu'un d'autre veut rajouter sa propre expérience qu'il me la communique par courriel je l'insérerai à la suite de ce compte-rendu personnel vécu de l'intérieur du groupe.

 

Nous étions 14 cyclistes au départ du célèbre garage au nom poétique "Des Bruyères". Nous avons formés deux groupes, le groupe 2 sous la conduite de Gérard Chappat et le groupe 3 sous la conduite de Serge Pangrazzi. Il faisait frais au matin, certains d'entre nous étaient revêtus de chauds blousons SOH, d'autres avaient encore des maillots SOH d'été, cuissards longs, courts, corsaires, de différentes couleurs, chacun s'équipant selon son confort sur la route.

 

Il y avait aussi au rendez-vous un très sympathique cyclo "Le Lapin" agile comme un lièvre ! Lorsqu'il roule il faut arriver à être dans sa roue. Nous accueillons un nouveau cyclosportif, qui se joint spontanément au groupe 2.

 

Bonne humeur, partage de la passion du vélo, envie de rouler, forment alors un lien entre tous, certains comparent leurs équipements, d'autres parlent de leur futur vélo, les discussions vont bon train en attendant l'arrivée de tous les membres de notre section pour cette sortie.

 

Nous décidons de faire un petit "90 km" pour le groupe 2 et un presque "90 km" pour le groupe 3, le niveau est excellent pour chacun des groupes. Nous roulons tous ensemble jusqu'a la passerelle de Conflans-Sainte-Honorine. Nous formons un peloton qui s'étire le long de la route cela me fait toujours penser à un escadron de cavalerie ! Ce n'est pas pour rien que cette image peut venir à l'esprit lorsque l'on songe que le vélo fut inventé pour supplanter le cheval lors des courses, l'allure du cycliste évoque le cavalier, mais sa monture est d'aluminium ou de carbone.

 

Christel et moi-même de la même promotion 09/2016 roulons en tête de peloton pendant une longue distance, nous sommes content de pouvoir bien synchroniser nos vélos et de ne pas trop nous fatiguer comme c'était le cas "avant". Nous avons fait des progrès grâce au club et à la gentillesse de ses membres.

 

Nous nous séparons à Conflans, notre Groupe 2 se dirige alors vers le Vexin français, une magnifique région vallonée riche d'histoire et de patrimoine archéologique. Le soleil est de la partie et peu à peu il se fait amical en remplaçant la fraîcheur et l'humidité matinale. 

 

J'ai encore de gros progrès à faire dans les descentes, Denis dit avec humour qu'il me faudrait des roulettes à la roue arrière pour me rassurer dans ces "toboggans routiers" où le vélo peut atteindre facilement 60 km/h si on le lâche totalement, mais en principe, les descentes se font autour de 50 km/55km/h. C'est très variable selon chaque cycliste.

 

Par contre j'ai progressé dans les montées ce qui me permets de ne pas être largué par le groupe en cours de route.

 

Au retour en plaine d'Achère je suis quelque peu fatigué et je me laisse couler à 28 km/h devant moi les membres du groupe 2 doivent rouler à au moins 35 km/h voir plus. C'est impressionnant côté performances ! 

 

Nos vélos sont de toutes marques et de toutes catégories, mais l'unité est là par le rendement sur la route. 

 

Nous avons le plaisir de retrouver Serge Pangrazzi et Christel sur la route de Maisons-Laffitte, ils arrivaient aussi de leur côté et ils ont fait un parcours presque aussi long que nous. Nous avions prévus 90 km nous avons fait légèrement moins, mais c'est tout comme.

 

Nous avons fait quelques photographies numériques, de mon côté et du côté de Christel. Je les place ici en album "slide show".

 

A bientôt pour de nouvelles aventures cyclosportives qu'il fasse froid, qu'il pleuve, qu'il fasse soleil, qu'il neige, par tout temps il y a toujours des cyclos SOH pour rouler.


Sportivement vôtre

 

Jonathan

 

 Je reçois des précisions de Christel sur le parcours du groupe 3 je les publie donc à la suite 

 

Une petite explication sur notre parcours du groupe 3 : nous sommes partis à 5 pour faire une balade habituelle du jeudi "les étangs", puis puis Patrice et "Monsieur Lapin" ayant des obligations horaires. Donc nous les avons raccompagnés à la passerelle et, après concertation entre Coco, Serge et moi-même désireux d'en faire un peu plus, nous sommes repartis vers Poissy, Villennes ... ce qui explique le tracé GPS un peu bizarre et le kilométrage....
Je tiens à remercier mes gentils accompagnateurs depuis une année, Serge, que j'appelle "mon coach" tellement il a été bienveillant dès le début, mais aussi, Coco, Josette, les Daniel's, Milou, et mes progrès je leur dois... Mais j'ai pu encore constater ce matin que Coco et Serge peuvent me semer à n'importe quel moment, quand ils le décident mais, au lieu de cela, ils m'encadrent comme des "pères" attentionnés !!
Je n'oublie pas bien sûr le Président, qui déborde de gentillesse... Bref vous êtes tous très inspirants pour la novice que je suis !
Cette nouvelle passion m'a même fait changer mes horaires de travail, en prenant tous mes jeudis matins, et je suis fière l'après-midi quand je dis à mes clients que j'ai fait une sortie de 80 km et mon premier 100 km ! Vous m'avez fait aimer le vélo, et croyez-moi, ce n'était pas gagné ! Mon mari n'en revient toujours pas !
Christel 

 

 

 

 

 

 

 

 

Statistiques de la sortie GPS Jonathan - GPS Christel

Comme vous pouvez le constater il y a des différences entre le GPS Bryton et le GPS Tom Tom. Je pense que le Bryton plus élaboré et captant plus de satellites est plus fiable côté distance, calories et temps de trajet.

Nous pouvons constater que le groupe 3 affiche 79,96 km seulement 7,48 km de différence avec le groupe 2 ! C'est génial tout cela et un grand bravo à nos deux groupes. Je rappelle que le groupe 3 est dit "de mise en jambe après une longue interruption", ils avaient du manger du topset comme disait la publicité des années 1970.

 

Au fil des images : participants de cette belle sortie

A bientôt pour de nouvelles aventures cyclistes.