ENTRAINEMENT HIVERNAL

ULTIME SORTIE POUR 2017 QUI FUT UN BEAU CRU POUR NOUS TOUS CYCLOS DES SOH OVILLOIS


Période de Fêtes, vacances, et froid (0°C)... trois raisons qui expliquent sans doute le peu de cyclistes au départ ce matin, mais 7 courageux sont bel et bien présents au rendez-vous : 6 cyclos route (Patricia, Serge P., Gilbert, Philippe, Gérard C., moi-même)  et 1 Vététiste (Daniel L.).

 

Seul certes Daniel mais non moins motivé puisqu'il va décider d'aller faire son petit tour en solo, histoire de dire "je ne me suis pas levé pour rien, et pour le froid, même pas peur !!".

 

Les 6 cyclos vont se séparer à la passerelle en 2 groupes ; Gérard cherchant un partenaire pour l'accompagner dans un circuit "top secret", c'est sur Philippe que le choix s'est porté ! ...Moi je me méfierai le jour où Gérard me proposera de le suivre... Jonathan l'a fait une fois et en est revenu tout chamboulé !! Il a vu des côtes, puis des murs à n'en plus finir qu'il a préféré les descendre plutôt que de les monter !! 

 

Notre petit groupe de 4 va faire le circuit des Etangs, un classique du jeudi, circuit qui allie kilométrage moyen (52 km) et variation de terrain.

 

A 30 km, pause des machines et des hommes...

 

Patricia, qui essayait pour la première fois ses chaussons jaune fluo (merci Papa Noël !), nous explique qu'elle a aussi froid aux pieds que quand elle ne les avait pas !!! Oups....En même temps, quand elle ne les avait pas, il faisait moins froid... maintenant qu'elle les a, il fait plus froid... donc peut-être normal qu'elle est quand même froid... ou pas ! Et Serge de renchérir "Moi j'en ai et je ne les mets pas !".. Re-oups... Enfin, moi, je n'en ai pas, et je ne suis pas sûre, du coup, d'en mettre un jour !!

Bref, ils sont jolis quand même !

 

Gilbert, de retour après une longue absence car il était par monts et par vaux, nous raconte son dernier voyage au soleil (oui, Gilbert voudrait bien hiberner le temps de l'hiver et du froid, il a beaucoup de mal avec cette saison et c'est pour cela qu'il s'échappe dès qu'il le peut !). Il nous a alléchés avec les buffets à volonté au petit déjeuner, au déjeuner, au goûter, au dîner... Rien qu'à l'écouter, nous étions gavés ! Et l'entendre se plaindre d'avoir pris 2 kg pendant son séjour, ça nous a fait sourire !! Alors, je te rassure Gilbert, moi, tu me mets dans un club une semaine avec nourritures à volonté, ce n'est pas 2 kg que je prends, mais 10 kg ! Et toi qui fais un marathon tous les week-ends, tes 2 kg vont s'envoler vite fait ! 

 

Et encore un peu sur Gilbert, c'est normal on ne le voit pas souvent... Nous dire tout au long du parcours qu'il a mal aux cuisses, aux jambes, et le voir tout le temps devant, je dis "respect" ! Parce que là aussi, Gilbert, je te rassure et les coéquipiers du jeudi peuvent le confirmer, moi, quand j'ai mal aux jambes, je ne suis pas en tête de peloton !! Tu es un "ovni", quelqu'un qui sait gérer la douleur avec un mental d'acier... Bravo...

 

Quant à Serge, il s'est nourri des récits de Gilbert et en a oublié sa petite blague !! Bon, pour la peine, on en voudra 2 ... l'année prochaine... révise, ça approche la nouvelle année ! 

 

Il a toutefois gratifié Patricia d'un compliment en lui disant "qu'elle roulait mieux sans son homme !", ah je n'aurais pas dû le dire ? Bah si, c'est quand même un compliment.... pour elle... pour Daniel, je ne sais pas comment il doit le prendre effectivement !

 

Et moi je leur ai raconté ma levée du matin.... Je me lève (là rien d'extraordinaire !), et je te bouscule... non, là, je m'emballe !!! Donc je me lève croyant qu'il est 6 heures, jusqu'à ce que mon mari me dise gentiment "Mais qu'est-ce que tu fais debout à cette heure-là !". Et là, soudainement, je me dis que j'ai fait une boulette, et en regardant l'horloge, il est effectivement 3 h 50 ! Bon, comme le café est en train de remplir mon mug, je décide de le boire mais le plat de pâtes attendra bien deux heures supplémentaires ! Alors, oui, cela peut paraître étrange, mais je mange des pâtes le matin de la sortie vélo, un vieux réflexe de tenniswoman où je mangeais toujours un plat de pâtes 3 heures avec les matches ! 

 

Pour certains d'entre nous, dont je fais partie, c'était ma dernière sortie vélo de l'année 2017, il va être temps maintenant de faire le total de kilomètres effectués, et attaquer 2018 avec la même motivation, la même ardeur avec les mêmes coéquipiers sympathiques et chaleureux. 

 

Très belle fin d'année à tous et rendez-vous en 2018 pour de nouvelles aventures cyclistes.

 

 

Sportivement 

 

Christel

Gallerie d'images - Photos Christel

Le billet de Jonathan sur les sur-chaussures

Les couvres-chaussures ou sur-chaussures sont conseillées dans la basse saison cycliste. Ils permettent de garder les pieds au sec en cas de pluie, crachin ou grésil, ce qui est important afin de ne pas avoir les pieds avec la sensation de gelé lorsqu'il fait froid et que l'on roule vite.Bien


Cela étant, tous les couvres-chaussures ne protègent pas du froid, il en existe de plusieurs catégories : des étanches pour la pluie, des "polaires" pour le froid et tout aussi étanche, mais lorsque la température tombe en dessous de zéro il est difficile de ne pas ressentir le froid à un moment ou un autre. 

 

La qualité première de ces accessoires cyclistes est de garder les pieds au sec, il est indispensable de les garder de toute projection d'eau qui rendra la sortie difficile pour le cycliste en cas de "pieds mouillés". Températures basses et eau c'est un effet glacé désagréable et handicapant qui risque d'être ressenti dans la suite du parcours.

 

Bien sur ces sensations ressenties au froid seront toutes différentes selon les cyclistes. Certains les ressentirons à peine, d'autres plus fortement. Chacun est différent dans sa résistance au froid sur route, tout comme l'inverse quand c'est la canicule l'été.

 

 

 

 

Enfin dans les conditions extrêmes de froid, ou pour ceux et celles qui veulent avoir les pieds au chaud sans aucun ressenti de froid extérieur, vous avez les bottes de vélo adaptables aux différents cales pédales. Elles sont composés d'une botte en matériaux légers malgré l'apparence qui isole de tous les éléments pluvieux et d'un chausson interne qui isole du froid jusqu'à environ - 20.

 

Utilisées par de nombreux VTTistes en conditions de froids, elles peuvent être aussi utilisées par les cyclistes routes en hiver lorsque il fait très froid, mais pas en-deça de - 5. Sinon vous aurez trop chaud aux pieds.

 

Au XXIe siècle les progrès dans les matériaux textiles et le gortex ont permis la mise au point d'accessoires très efficaces pouvant être réutilisés chaque saison par le sportif.

 

Le temps où l'on mettait du papier journal pour s'isoler du froid est loin, mais cette astuce reste aussi très efficace pour s'isoler du froid. Les anciens le confirmeront et les recettes des anciens sont toujours d'actualité et précieuses.

 

Bonne fêtes de fin d'années à toutes et tous.

 

Jonathan

En cas de fortes neiges le vélo idéal pour continuer à rouler, rien n'arrête les cyclos des SOH CYCLOS/VTT. Vive le vélo par tous temps.