DU CIEL BLEU ET DE LA NEIGE POUR LES BRAVES



Le billet de Christel

Ce sont 10 cyclistes motivés malgré les 3°C affichés sur les GPS qui se présentent au garage ce matin : 6 cyclos route (Philippe, Daniel x 2, Patricia, Joachim et moi-même) et 4 Vététistes (Serge, Nicole, Denis et Alain).

 

Tandis que les vététistes s'engagent vers leurs parcours forestiers, les rouleurs décident de faire un petit tour (50 km), histoire de se dégourdir les jambes mais ne pas forcer étant donné les conditions climatiques : froid certes, surtout pour les extrémités, pieds et mains, mais routes mouillées également, ce qui nécessite beaucoup de concentration dans les moindres manoeuvres en vélo de course.

 

Le ciel bleu va nous accompagner une bonne partie de la balade, puis les nuages vont progressivement s'imposer jusqu'à une petite averse de neige juste en rentrant... Ouf... 

 

 

La période hivernale qui arrive va rendre nos sorties de plus en plus difficiles, mais gageons aussi qu'il y aura encore de belles éclaircies pour que l'on puisse assouvir notre passion et se faire plaisir sur nos routes régionales.

 

Sportivement 

 

Christel

Données GPS Christel avec les rouleurs


Le mot de Jonathan : rouler l'hiver c'est possible !

De nombreux cyclistes en France et dans le monde lorsque les températures baisses et que le climat change renoncent au vélo pour cette saison et se tournent vers les home trainers ou d'autres activités physiques pour garder au mieux ses acquis de la saison passée. 

 

Pourtant il est possible de rouler par grand froid même lorsque les températures deviennent négatives. Le vrai obstacle c'est la neige, mais aussi la pluie de la veille qui peut rendre les routes verglacées ou glissantes. Dans ce cas, il est préférable de rester chez soi pour ne pas mettre sa vie en danger avec des routes transformées en patinoire. 


Mais bien heureusement ce cas de figure reste peu courant, même dans la saison hivernale, cela arrive certes, mais pas toujours.

Alors il convient de bien consulter la météo.

 

Et à notre époque le cycliste dispose de toute une série d'équipements performants, équipements pour soi et pour sa fidèle monture. Ces équipements permettent de préserver l'entrainement et d'éviter les coups de froid sur la route ou la forêt. 


Cela vaut la peine d'investir dans des vestes thermiques spécialisées pour affronter les grands froids.

 

Il est important d'avoir donc des vestes, des sous-maillots,des gants, des sous casques, des sur-chaussures, des jambières et coudières thermiques qui assureront un maintient du corps au chaud tout en évitant l'effet de "froid" en évacuant la transpiration correctement.

 

Toutes les marques de vélo proposent des vêtements performants, mais aussi de grands distributeurs sportifs. Ceci permets au cycliste de continuer à rouler malgré un froid de canard, l'important étant de s'isoler du froid.

 

Concernant le vélo, il est aussi important de choisir des pneus adaptés pour cette saison, les plus courants utilisés des cyclos étant les pneus 4 saisons de Continental, mais il en existe dans d'autres marques, l'important étant de s'assurer que la caractéristique de résistance à la crevaison du pneu est égale ou supérieure à 110 TPI. Par exemple le pneu Challenge Paris-Roubaix offre 300 TPI ! Ou le Vittoria Corsa italien avec 290 TPI donne une bonne assurance sur la route. Ce sont des valeurs sûres pour rouler sans avoir le désagrément de "percer" trop souvent sur des routes devenues difficiles pour les pneumatiques de nos cycles. Enfin il faut aussi bien regarder le grip du pneu, ce qu'il offre en terme d'adhérence sur la route en condition hivernale.

 

Il est possible également d'emporter des bidons adaptés à l'hiver, en effet, boire de l'eau sucré ou autre liquide à la température ambiante de 1°, ce n'est pas top pour l'organisme, les fabricants de bidons offrent sur le marché depuis plusieurs décennies des bidons Thermos capable de tenir au moins 2 heures une eau à température acceptable ou un liquide chaud pendant longtemps au cours de la sortie vélo. C'est très utile pour ne pas boire glacé.

 

Enfin il y a aussi la méthode de nos anciens, un bon papier  journal glissé sous son maillot peut isoler du froid ! Une pratique efficace qui existe encore chez nombre de cyclistes.

 

Il existe donc de nombreuses options pour rouler agréablement en hiver et garder son niveau vélo malgré cette saison froide. Mais il faut rester toujours très vigilant sur des routes hivernales.

 

N'oublions pas aussi les éclairages et les chasubles fluo pour être vu des automobilistes, quelquefois lorsque le temps est chargé, les conducteurs d'automobiles ne voient pas toujours très bien les cyclistes, il convient donc d'être vu d'eux avec divers équipements réfléchissants et éclairages. Au SOH, nos adhérents portent tous des chasubles fluo très utiles pour être vus efficacement des automobilistes par temps "sombre" et peu éclairé.

 

Je terminerai par une petite note d'humour, il existe des "fous" qui sortent même avec des routes pleine de neige !!!!! Ce sont les adeptes du "fat bike" qui vient d'apparaître en France, ce sont des sortes de "super VTT" équipé de véritables roues de tracteur... sourire, pourtant cela roule très bien sur la neige. En France, cette année, de nombreuses stations de sport d'hiver proposent des Fat Bike en location par exemple.

 

Alors vive l'Hiver, c'est une saison difficile, mais après tout pas plus difficile que de rouler sous une canicule en été a 38 °, deux conditions extrêmes pour rouler mais il existe toujours des solutions.

 

Sportivement vôtre

 

Jonathan