PARCOURS DES ETANGS A HAUTE VÉLOCITÉ



Nous nous souviendrons de cette sortie mémorable pour notre Groupe 3 qui décidément est surprenant. Nous étions tout groupe confondu au départ de cette nouvelle édition de notre entrainement quotidien. Le Groupe 1 avec Serge Brione, Jean- Pierre Cochery, le Groupe 2 avec Nicole Robichet, Daniel Crevon qi a rejoint le groupe, Alain Filleul vêtu de son maillot « Bernard Hinault », et notre groupe 3 avec nos trois compères habituels : Magib, Philippe et Jonathan vêtu de son maillot « Trek USPS », notre capitaine de route Serge Pangrazzi, notre sage Daniel Perronne, le Grand Michel, Jacques dit « la Grimpette » du C.C.O. soit 7 cyclistes pour le GR 3. J’ai la surprise de voir que Jean-Pierre m’attends avec la page 15 de l’Équipe avec pour titre Le rideau se lève sur les cétones. C’est un apport très intéressant de la part de Jean- Pierre sur ce sujet dont on va parler de plus en plus « les corps cétoniques ou CC ». Il s’agit d’un véritable carburant permettant d’améliorer significativement les performances des athlètes. Pour l’instant le produit est autorisé par l’A.M.A.1, mais cette organisation se réserve le droit de l’interdire. Tout dépendra du dialogue avec les 

experts scientifiques et les parties prenantes quant aux corps cétoniques. Le soucis n’est pas tant le fait que le cycliste qui prend des corps cétoniques peut devenir bien plus performant, en permettant d’épargner au corps les réserves en glucides. Mais le soucis, c’est que cela serait dangereux pour la santé du cycliste car il s’agit d’une vraie manipulation nutritionnelle relève le Docteur Eric Bouvat de d’AG2R La Mondiale. Pour ce médecin d’une grande équipe professionnelle française, nous jouons aux apprentis sorciers avec ce dopage qui n’en porte pas le nom officiellement. L’équipe Jumbo- Visma utilise les corps cétoniques pour sa part. Il y aurait aussi d’autres coureurs, mais ceci reste encore tabou malgré que cela soit pas « interdit »... Affaire à suivre, car nous en entendrons parler à coup sûr un peu plus tard. La seule chose que nous pouvons souhaiter c’est que cela ne porte atteinte à la santé des coureurs qui utilisent les corps cétoniques pour être plus endurants et plus forts. Merci Jean-Pierre pour ce document très intéressant que je verse dans mes archives. 

Nous roulons donc ensemble en bon ordre, GR1, GR2 et GR3 se 

 

(1 Agence Mondiale Anti-dopage)

 

suivant sur la Route Principale reliant Achères à Conflans. Très vite l’échappée du GR3 se forme, on pourrait presque dire que maintenant il y a un GR3-A roulant à la manière des cyclosportifs et le GR3-B roulant d’une manière plus douce traditionnelle au GR3. 

Le GR3-A s’envole très vite, sur l’aller, nous faisons monter nos machines avec plaisir, et nous nous prenons des relais tout d’abord entre Philippe dit 

« Alaphilippe » (baptisé ainsi par Serge Pangrazzi !), puis par Jonathan dit « Shrek » (baptisé ainsi par Magib) puis vite rejoint par Magib dit « Hulk » (baptisé ainsi par Jonathan), notre petit peloton pouvait se traduire ainsi en langage du TDF. Le groupe des 3 hommes de têtes, suivi par le maillot jaune SOH Michel Mestre, puis suivi par le groupe Capitaine de route Serge, Daniel Perrone et Jacques dit « la Grimpette » du C.C.O. 

Nous rattrapons les GR1 et GR2 qui eux vont suivre un autre parcours avec de belles bosses et un itinéraire qui mène vers les beaux paysages du Vexin. 

Philippe et moi arrivons à notre premier arrêt « ravito » en face du terrain de football. Nous nous retrouvons tous ici très vite, pour une petite halte de détente. 

Nous repartons tous ensemble, formant un train « jaune » à ne pas confondre avec le Yellow Submarine ! Nous traversons une partie de la forêt de Saint-Germain-en-Laye, 

une partie du parcours qui se mue en un petit cross-country. Il y a pas mal de promeneurs en cette saison, donc nous y allons avec prudence tout en roulant relativement rapidement. 

Ce fut un beau parcours, à la fois sportif et « promenade » pour les différentes composantes du GR3. Et comme le disait Magib, il y en avait encore sous la pédale ! A ce propos, à la rentrée, il est probable que le GR3-A se fasse des rallonges dans le Vexin comme nous l’avions dit entre nous, du côté de Longuesse. 

Statistiques du GR3 : 

Distance parcourue : 62,85 km Moyenne pour tout le monde environ: 22, 3 km/h
Moyenne pour GR3-A sur première partie du parcours : 25 km/h. 

Vitesse maximale GR3-A sur plat : 34 km/h sur quelques kilomètres. Vitesse maximale en descente: 58 km/h pour Philippe, 50 km/h pour Jonathan. 

A dimanche prochain pour de nouvelles aventures cyclistes avec la passion du vélo rivée au coeur. Merci à tous pour votre bonne humeur et votre motivation sur la route. 

Jonathan 

 

Gallerie d'images