Parcours distribué à tous les participants de la randonnée route classique "La Madelon" organisée par le Vélo Club de Beauchamp.

La Madelon vient nous servir à boire fut le "tube" des années de la Grande Guerre (1914-1918) chez les Poilus de notre armée. Cette chanson inspirera cinéastes et écrivains, sa portée fut immense et reste gravée dans la mémoire collective.

Photos prises par le Vélo Club de Beauchamp pour le SOH Cyclo.

La randonnée "la Madelon" car telle est la classification par la FFCT proposait cette année 4 parcours : 25 km ; 50 km ; 75 km et 95 km.

Elle réunit en ce dimanche 19 mars 2017 : 425 cyclistes dont 31 féminines.

 

Notre club SOH cyclo/VTT était bien représenté par plus d'une vingtaine de participants. 

 

Il y avait dans le parcours de belles bosses, comme la côte d'Eragny ou encore la montée de Vauréal. Pas toujours évident pour le jeune cyclo que je suis.

 

A Montgeroult un super ravito nous attendais tous, cela faisait du bien après les bosses et surtout le vent qui soufflait pas toujours dans le bon sens ! Lutter en vélo contre le vent n'est pas toujours chose facile, c'est comme si nous pédalions continuellement en montée ou presque...

 

La variété et l'abandonne du ravito fait que chacun à pu se ravitailler au mieux avant de repartir sur les routes de la Madelon.

 

Avec mon vélo Framys de 2007 c'était un vrai plaisir que de pédaler sur le circuit, j'avais choisi pour ma part avec d'autres camarades cyclos un parcours de 84 km, avec une petite moyenne de 20 km/h, une allure pas très rapide mais sur d'être là à l'arrivée ... 


Dès le départ au centre omnisports de Beauchamp il était impressionnant de voir cette multitude de cyclistes, toujours dans la bonne humeur et il était possible de prendre un café avant de prendre la route. Appréciable car il ne faisait pas très chaud ce jour et les tenues thermales étaient choisies par de nombreux cyclistes. 

 

Au retour que du bonheur, bien accueilli une fois de plus, avec de belles collations, nous pouvions ensuite rentrer dans nos pénates satisfait de l'accomplissement d'une belle randonnée sportive.

 

 

 

 

 

 

Le parcours que j'avais choisi pour ce circuit de la Madelon. 

Un hommage à Laurent Fignon

Le Vélo Club de Beauchamp avait préparé des cimaises consacrées à Laurent Fignon; vainqueur de 3 grands Tours. Tour de France 1983 et 1984. Giro d'Italie de 1989. 

Il était émouvant de découvrir le vélo Gitane utilisé par le champion français ainsi que la photo dédicacée par Laurent Fignon.

Pour les jeunes cyclos nous pouvions comparer les différences entre ce vélo et ceux fabriqués actuellement : finesse des tubes de cadre opposé à ceux plus gros mais dit plus aérodynamique actuels. La potence chromée et fine avec la potence d'une seule pièce dite "en canard". Les vitesses et le dérailleur se passaient encore au cadre. Il n'y avait pas toutes les commandes sur les leviers de frein au guidon.

 

Pas encore de pédales automatiques.. des pédales plates avec des cales pieds. Pourtant ce type de vélo était aussi performant que nos vélos actuels plus racés. Il parait que c'est une question de mode... Un jour peut-être nous verrons réapparaître dans les pelotons des vélos aux cadres tubulaires fins.

Quelques constructeurs persistent à produire ce type de vélo comme Bianchi qui à côté de vélos ultra modernes continue de fabriquer un "vintage" qui a toujours ses fans.

Tous les participants de la randonnée La Madelon se sont attardés sur ces cimaises rappelant des souvenirs pour les uns et apprenant des choses pour les autres plus jeunes.

Nous pouvions aussi voir un maillot de l'ancienne équipe "Super U" à laquelle appartenait Fignon en 1989.

Laurent Fignon était le mal aimé du peloton professionnel, son surnom était "l'intellectuel", il avait parait-il un caractère particulier, quelquefois condescendant. Pourtant c'était un homme au grand coeur, un humaniste pour ceux qui le connaissaient de près.

Son livre Nous étions jeunes et insouciants montre un coureur plein d'idéal, d'esprit et d'un sens éthique indéniable. 

 

 

 

 

 

 

Laurent Fignon fut l'un des derniers grands champions de notre pays à appartenir à un autre cyclisme, celui de l'avant des années 2000, avec d'autres vélos et d'autres règles au sein de l'UCI. Toute sa vie il restera un grand passionné de vélo et s'attachera toujours à humaniser autant faire se peu le cyclisme professionnel. Merci au Vélo Club de Beauchamp d'avoir consacré cette petite exposition à Laurent Fignon.