La vidéo :


Nous sommes en novembre 2016, Mathilde, nouvelle dernière recrue féminine, avec moi-même, du SOH CYCLO, ayant débuté seulement deux mois auparavant, en septembre, et ayant déjà effectué le RALLYE du SOH le 18 septembre ensemble, me demande si cela me tente de faire "LA FREPILLONNAISE en VTT ; ça changerait de la route" rajoute-t-elle !

 

Ce à quoi je lui réponds "Pourquoi pas !".

 

Le 27/11/2016, de bonne heure et de bonne humeur, c'est à bord de son véhicule chargé de nos deux VTT que nous partons à FREPILLON où là nous attend une sacrée aventure !

 

Sur les trois circuits proposés, nous optons sans hésitation pour le 1er, soit 25 km...et bien nous en a pris, car 25 km en VTT, c'est IN-TER-MI-NA-BLE ! ça vaut 70 en route ! C'est du vécu !

 

Des côtes à n'en plus finir, de la boue, des cailloux, beaucoup, beaucoup de cyclistes... ! Un souvenir mémorable certes, une fois pour dire "j'y étais !" mais pas à renouveler trop souvent pour ma part !

 

Note à moi-même : Vérifier l'état de son vélo avant de partir parce que faire une course telle que la Frépillonnaise avec un VTC (et non VTT, déjà grossière erreur !), avec des pneus de ville (et non de VTT, deuxième grossière erreur), et avec le petit plateau qui ne passe pas, et bah, ça finit en "RUN & BIKE", autant dire que j'ai surement autant marché que fait du vélo, en gros !!

 

Mon amateurisme m'a été défavorable !

 

Merci Mathilde de ta gentille invitation, mais tu connais ma réponse pour cette année, si l'envie te venait de me proposer une offre similaire !

 

Alors, quand 4 jours après, Nicole, qui elle, avec ses copains, avaient haut la main fait le circuit des 40 km, propose dans un mail de faire du VTT, ma réponse a été spontanée et sans équivoque :

 

"Après l'expérience de la FREPILLONNAISE dimanche dernier avec Mathilde, avec les côtes, la boue, les re-côtes, les cailloux, les re-re-côtes, les "je passe à droite", les "je passe à gauche"... je crois que je vais faire une petite pause dans le VTT.... !"

 

Loin de moi l'idée de dégoûter les futurs cyclos qui voudraient s'y lancer, cette année par exemple, mais ... que la force soit avec vous ! J'dis ça, j'dis rien ...

 

Sportivement vôtre.

 

Christel."